Dans une résolution adoptée par consensus le lundi 12 juillet, et parrainée par 54 États, le Conseil des droits de l'Homme des Nations Unies a réaffirmé sa reconnaissance des Principes d'Abidjan sur le droit à l'éducation, exhortant les États à agir contre la commercialisation de l'éducation, et a demandé aux Nations Unies de travailler avec le Partenariat mondial pour l'éducation (GPE) afin de les mettre en œuvre.

Cette résolution est la deuxième que le Conseil des droits de l'Homme adopte en reconnaissance des Principes d'Abidjan, après une précédente en 2019, et s'ajoute à la reconnaissance similaire de toutes les grandes institutions mondiales et régionales de droits humains et de titulaires de mandat en matière de droit à l'éducation.

 

ENGLISH  ESPAÑOL