Cette Convention a pour objet non seulement la lutte contre la discrimination dans le domaine de l'enseignement, mais aussi l'adoption de mesures visant à promouvoir l'égalité de chances et de traitement dans ce domaine. Elle s'inspire donc de deux principes fondamentaux distincts, qui figurent aussi bien dans l'Acte constitutif de l'Organisation que dans la Déclaration universelle des droits de l'homme dont les articles Z et 26 proscrivent toute forme de discrimination et visent à promouvoir le droit a l'éducation pour tous. Toutefois , la portée des engagements pris par les Etats varie selon qu'il s'agit de lutter contre la discrimination ou de promouvoir l'égalité des chances. En vertu de l'article 3 de la Convention, les Etats s'engagent à prendre des mesures immédiates en vue d'éliminer et de prévenir toute discrimination au sens de la Convention , d'empêcher les différences de traitement et d'interdire les préférences et les restrictions dans divers domaines

 

Violence in schools and other educational settings is a worldwide problem. Students who are perceived not to conform to prevailing sexual and gender norms, including those who are lesbian, gay, bisexual or transgender (LGBT), are more vulnerable. Violence based on sexual orientation and gender identity/expression, also referred to as homophobic and transphobic violence, is a form of school-related gender-based violence. It includes physical, sexual and psychological violence and bullying and, like other forms of school-related violence, can occur in classes, playgrounds, toilets and changing rooms, on the way to and from school and online. This report presents the findings of a global review, commissioned by UNESCO, of homophobic and transphobic violence in schools and education sector responses.

Pages