Key resource

In this report, the Special Rapporteur sheds light on the vision and concept of lifelong learning and highlights the emergence of the “right to learning”, intertwined with the right to education and training as a social right. He also examines State responsibility, along with that of other social partners, for its realization and underlines the key importance placed on lifelong learning in the 2030 Agenda for Sustainable Development. The Special Rapporteur also looks at the special role that devolves upon technical and vocational education and training for skills development and analyses the issues in financing lifelong learning.

Finally, the Special Rapporteur offers a set of recommendations with a view to promoting learning as a right and its pursuit from a lifelong learning perspective, in keeping with State obligations as set out in international human rights instruments.

French

Spanish

The report was published in July 2020 by the Special Rapporteur on the right to education, Koumbou Boly Barry. 

The obligation of States to ensure that educational facilities within their jurisdictions meet human rights standards requires a clear understanding of the synergies between the right to education and other human rights, and ways of further promoting the integration of those rights into practices. 

In the present report, the Special Rapporteur on the right to education focuses on the interrelations between the right to education and the rights to water and sanitation, including hygiene and menstrual health and hygiene. She explores situations in which the failure to respect, protect and fulfil the rights to water and sanitation in education institutions impedes the realization of the right to education. She underlines that, conversely, the rights to water and sanitation, like many other human rights, cannot be fully implemented without the realization of the right to education, which enables people’s understanding, agency and autonomy in those areas. 

The report contains guidelines for the provision of water and sanitation in educational settings, for the realization of the right to education. The final section of the report contains recommendations for stakeholders.

For more information, you can also consult the factsheet of the report.  

[FRANÇAIS]

 
 

Cette fiche d’information est basée sur le rapport sur les interrelations entre le droit à l'éducation et les droits à l'eau et à l'assainissement, y compris l'hygiène et la santé menstruelle. Il a été publié par la Rapporteuse Spéciale sur le droit à l'éducation qui entend construire une approche holistique des droits de l'homme, et souligne que les droits à l'eau et à l'assainissement sont des conditions préalables à l'efficacité du droit à l'éducation.

Le document présente les différentes problématiques liées au sujet, donne des données utiles et propose une série de lignes directrices que les États et les acteurs responsables devraient suivre.

Ce rapport a été publié en Juillet 2020 par la Rapporteuse Spéciale sur le droit à l’éducation, Koumbou Boly Barry.  

L’obligation qu’ont les États de veiller à ce que les établissements d’enseignement relevant de leur juridiction respectent les normes relatives aux droits humains exige une bonne compréhension des synergies qui existent entre le droit à l’éducation et les autres droits de la personne, ainsi que des moyens de promouvoir davantage l’intégration de ces droits dans les pratiques. 

Dans ce rapport, la Rapporteuse spéciale sur le droit à l’éducation souligne l’importance des interrelations entre le droit à l’éducation et les droits à l’eau et à l’assainissement, notamment l’hygiène et la santé et l’hygiène menstruelle. Elle explore les situations dans lesquelles le fait que les droits à l’eau et à l’assainissement ne soient ni respectés, ni protégés, ni réalisés dans les établissements d’enseignement entrave la réalisation du droit à l’éducation. Elle souligne qu’inversement, les droits à l’eau et à l’assainissement, comme beaucoup d’autres droits humains, ne peuvent être pleinement mis en œuvre sans la réalisation du droit à l’éducation, lequel permet aux gens de comprendre, d’agir et d’être autonomes dans ces domaines. 

Le rapport contient des lignes directrices relatives à la fourniture de services d’eau et d’assainissement dans les établissements scolaires, en vue de la réalisation du droit à l’éducation. La dernière section du rapport contient des recommandations formulées à l’intention des parties prenantes.

Pour plus d’information, vous pouvez également consulter la fiche d’information du rapport. 

[ENGLISH]

 

This factsheet is based on the report of the Special rapporteur on the right to education on the interrelations between the right to education and the rights to water and sanitation which intends to build a holistic approach on human rights, and highlights that rights to water and sanitation are prerequisites for the efficiency of the right to education.

The document presents the different issues related to the subject, gives useful datas, and proposes a range of guidelines that states and responsible stakeholders should follow.

 

La Convention relative aux droits de l'enfant (CIDE) s'applique aux enfants de moins de 18 ans. Elle reconnaît l'éducation comme un droit à chaque enfant sur la base de l'égalité des chances. Son article 28 garantit la gratuité de l'enseignement primaire obligatoire pour tous, la gratuité progressive de l'enseignement secondaire qui devrait en tout état de cause être disponible et accessible à tous, et l'accessibilité à l'enseignement supérieur en fonction des capacités. Il énonce l'obligation de l'État de prendre des mesures concernant la fréquentation scolaire. Elle encourage la coopération internationale en matière d'éducation, en particulier l'élimination de l'analphabétisme et la favorisation de l'accès aux connaissances scientifiques et techniques. Son article 29 définit les objectifs de l'éducation et reconnaît également la liberté des parents de choisir le type d'éducation qu'ils veulent donner à leurs enfants et la liberté de créer et de diriger des établissements d'enseignement, conformément aux normes minimales fixées par l'État.
 

The Education for All (EFA) movement is a global commitment to provide quality basic education for all children, youth and adults. At the World Education Forum (Dakar, 2000), 164 governments pledged to achieve EFA and identified six goals to be met by 2015. Governments, development agencies, civil society and the private sector are working together to reach the EFA goals.

[ESPAÑOL] [FRANÇAIS]

 

Le Cadre d'action accompagne la Déclaration mondiale sur l'éducation pour tous; elle est destinée à servir de référence et de guide aux gouvernements nationaux, aux organisations internationales, aux éducateurs et aux professionnels du développement pour la formulation de leurs propres plans d'action pour la mise en œuvre de la Déclaration mondiale.

 

Pages