Key resource

Ce rapport met en lumière les obligations internationales ainsi que les engagements politiques concernant la promotion de ces aspects du système éducatif. Il analyse les normes et les règles élaborées dans le cadre des instruments internationaux et souligne l’importance d’une action normative au niveau national pour maximiser l’incidence de l’enseignement et de la formation techniques et professionnels sur le développement social et économique et sur l’autonomisation.

Le Rapporteur spécial met l’accent sur la spécificité du droit à l’enseignement et à la formation techniques et professionnelle et passe en revue les cadres juridiques et politiques nationaux en évolution. Il souligne la nécessité de garantir la qualité de cette formation et les responsabilités des différents acteurs impliqués dans sa mise en œuvre. Le rapport aborde aussi la question de l’importance de l’enseignement et de la formation techniques et professionnels eu égard à l’objectif de l’« Éducation pour tous » post-2015 et aux programmes de développement correspondant et propose en conclusion une série de recommandations. 

English

Spanish

Cette fiche d’information est basée sur le rapport sur les interrelations entre le droit à l'éducation et les droits à l'eau et à l'assainissement, y compris l'hygiène et la santé menstruelle. Il a été publié par la Rapporteuse Spéciale sur le droit à l'éducation qui entend construire une approche holistique des droits de l'homme, et souligne que les droits à l'eau et à l'assainissement sont des conditions préalables à l'efficacité du droit à l'éducation.

Le document présente les différentes problématiques liées au sujet, donne des données utiles et propose une série de lignes directrices que les États et les acteurs responsables devraient suivre.

Ce rapport a été publié en Juillet 2020 par la Rapporteuse Spéciale sur le droit à l’éducation, Koumbou Boly Barry.  

L’obligation qu’ont les États de veiller à ce que les établissements d’enseignement relevant de leur juridiction respectent les normes relatives aux droits humains exige une bonne compréhension des synergies qui existent entre le droit à l’éducation et les autres droits de la personne, ainsi que des moyens de promouvoir davantage l’intégration de ces droits dans les pratiques. 

Dans ce rapport, la Rapporteuse spéciale sur le droit à l’éducation souligne l’importance des interrelations entre le droit à l’éducation et les droits à l’eau et à l’assainissement, notamment l’hygiène et la santé et l’hygiène menstruelle. Elle explore les situations dans lesquelles le fait que les droits à l’eau et à l’assainissement ne soient ni respectés, ni protégés, ni réalisés dans les établissements d’enseignement entrave la réalisation du droit à l’éducation. Elle souligne qu’inversement, les droits à l’eau et à l’assainissement, comme beaucoup d’autres droits humains, ne peuvent être pleinement mis en œuvre sans la réalisation du droit à l’éducation, lequel permet aux gens de comprendre, d’agir et d’être autonomes dans ces domaines. 

Le rapport contient des lignes directrices relatives à la fourniture de services d’eau et d’assainissement dans les établissements scolaires, en vue de la réalisation du droit à l’éducation. La dernière section du rapport contient des recommandations formulées à l’intention des parties prenantes.

Pour plus d’information, vous pouvez également consulter la fiche d’information du rapport. 

[ENGLISH]

 
La Convention relative aux droits de l'enfant (CIDE) s'applique aux enfants de moins de 18 ans. Elle reconnaît l'éducation comme un droit à chaque enfant sur la base de l'égalité des chances. Son article 28 garantit la gratuité de l'enseignement primaire obligatoire pour tous, la gratuité progressive de l'enseignement secondaire qui devrait en tout état de cause être disponible et accessible à tous, et l'accessibilité à l'enseignement supérieur en fonction des capacités. Il énonce l'obligation de l'État de prendre des mesures concernant la fréquentation scolaire. Elle encourage la coopération internationale en matière d'éducation, en particulier l'élimination de l'analphabétisme et la favorisation de l'accès aux connaissances scientifiques et techniques. Son article 29 définit les objectifs de l'éducation et reconnaît également la liberté des parents de choisir le type d'éducation qu'ils veulent donner à leurs enfants et la liberté de créer et de diriger des établissements d'enseignement, conformément aux normes minimales fixées par l'État.