This is the second publication in a series devoted to elucidating key dimensions of the right to education. It addresses the cardinal requirement of the right to education – ensuring free and compulsory education for all.

Cette Convention a pour objet non seulement la lutte contre la discrimination dans le domaine de l'enseignement, mais aussi l'adoption de mesures visant à promouvoir l'égalité de chances et de traitement dans ce domaine. Elle s'inspire donc de deux principes fondamentaux distincts, qui figurent aussi bien dans l'Acte constitutif de l'Organisation que dans la Déclaration universelle des droits de l'homme dont les articles Z et 26 proscrivent toute forme de discrimination et visent à promouvoir le droit a l'éducation pour tous. Toutefois , la portée des engagements pris par les Etats varie selon qu'il s'agit de lutter contre la discrimination ou de promouvoir l'égalité des chances. En vertu de l'article 3 de la Convention, les Etats s'engagent à prendre des mesures immédiates en vue d'éliminer et de prévenir toute discrimination au sens de la Convention , d'empêcher les différences de traitement et d'interdire les préférences et les restrictions dans divers domaines

 

According to UNESCO, 264 million children and youth are still out of school around the world, and this is only accounting for the primary (61 million) and secondary school (203 million) age population. In particular, the poorest and most marginalised, including ethnic and religious minorities, persons with disabilities, girls, and populations experiencing conflict, are often systematically unable to access and complete a full cycle of quality education. The first volume of NORRAG Special Issue (NSI) is dedicated to examining international frameworks and national policy as well as the challenges of fulfilling the right to education in practice.

The inaugural issue of NSI on the Right to Education Movements and Policies: Promises and Realities aims to highlight the global and national level experience and perspective on guaranteeing the right to education, as outlined in international frameworks, national constitutions, legislation, and policy, when creating the required administrative structures to ensure that the right is respected, protected, and fulfilled for all.

The Issue is divided into six parts, each focusing on a specific theme of right to education policy and practice. The first part includes an article written by RTE staff on The Role of Court Decisions in the Realisation of the Right to Education, which draws on RTE's background paper on accountability for the GEM Report 2017-8.

 

Children in Afghanistan – and their households may face war, displacement, migration and natural disasters in trying to access education, in addition to more common difficulties such as poverty and lack of access. This study, part of the Global Initiative on Out-of-School Children launched by the United Nations Children’s Fund (UNICEF) and the United Nations Educational, Scientific and Cultural Organization Institute for Statistics (UNESCO UIS), seeks to identify the barriers preventing children in Afghanistan from attending school, identify gaps in the current approaches to addressing these barriers and provide policy recommendations to move forward effectively. This is in line with the studies conducted elsewhere at the country and regional level for the out-of-school children initiative (OOSCI), based on existing data.

 

Le Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels (PIDESC) a été adopté par l'Assemblée générale des Nations unies en 1966.
 
L'article 13 est l'article le plus complet sur le droit à l'éducation. Il reconnaît le droit universel à l'éducation sans aucune discrimination et définit un cadre pour la pleine réalisation de ce droit, y compris : l'enseignement primaire obligatoire et gratuit, l'enseignement secondaire généralement disponible et accessible par l'introduction progressive de la gratuité, l'égalité d'accès à l'enseignement supérieur, et des mesures pour favoriser l'alphabétisation et l'amélioration de la qualité d'enseignement.
 
Cet article établit également la liberté des parents de choisir le type d'éducation qu'ils veulent donner à leurs enfants et la liberté de créer et de diriger des établissements d'enseignement, conformément aux normes minimales fixées par l'État.
 
L'article 14 concerne l'obligation de l'État d'adopter un plan d'action pour assurer la gratuité de l'enseignement primaire obligatoire si ce n'est pas encore le cas.
 
La Charte des droits fondamentaux de l'UE rassemble en un seul document les droits fondamentaux protégés dans l'UE. Elle a été proclamée en 2000 et est entrée en vigueur par le traité de Lisbonne en 2009.
 
Sa disposition sur le droit à l'éducation (article 14) inclut le droit à l'égalité d'accès à l'éducation et à la formation professionnelle ; elle protège le droit à l'enseignement obligatoire et la liberté de créer des établissements d'enseignement. La Charte de l'UE protège également les droits des enfants ; son article 32 interdit le travail des enfants et stipule que l'âge minimum d'admission à l'emploi ne doit pas être inférieur à l'âge de fin de scolarité obligatoire. En outre, la Charte de l'Union européenne protège la liberté académique (article 13) et comprend une clause de non-discrimination complète (article 21).
 
La Convention relative aux droits de l'enfant (CIDE) s'applique aux enfants de moins de 18 ans. Elle reconnaît l'éducation comme un droit à chaque enfant sur la base de l'égalité des chances. Son article 28 garantit la gratuité de l'enseignement primaire obligatoire pour tous, la gratuité progressive de l'enseignement secondaire qui devrait en tout état de cause être disponible et accessible à tous, et l'accessibilité à l'enseignement supérieur en fonction des capacités. Il énonce l'obligation de l'État de prendre des mesures concernant la fréquentation scolaire. Elle encourage la coopération internationale en matière d'éducation, en particulier l'élimination de l'analphabétisme et la favorisation de l'accès aux connaissances scientifiques et techniques. Son article 29 définit les objectifs de l'éducation et reconnaît également la liberté des parents de choisir le type d'éducation qu'ils veulent donner à leurs enfants et la liberté de créer et de diriger des établissements d'enseignement, conformément aux normes minimales fixées par l'État.
 

Pages