Les vies des femmes sont touchées par une myriade de questions telles que l'absence fréquente de services de base; l'inégalité; le manque de responsabilité des Etats, des entreprises et d'autres acteurs mondiaux ; les stéréotypes culturels discriminatoires, les croyances et l'impact de pratiques néfastes; les fondamentalismes religieux et les programmes de développement qui excluent l'examen des droits et expériences des femmes et les différences entre les femmes. Dans ce contexte, le Pacte international relatif aux droits économiques , sociaux et culturels (PIDESC) et la Convention sur l' élimination de toutes les formes de discrimination à l'égard des femmes (CEDAW) sont les deux principaux instruments des droits de l’Homme qui fournissent un forum pour exiger la réalisation de des droits de l’Homme des femmes.

Ce guide, créé en collaboration avec IWRAW Asie-Pacifique , fournit un guide-ressource pour l’utilisation des mécanismes de plaintes de la Convention sur l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes et du Protocol facultative se rapportant au Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels; ainsi que pour réclamer la reconnaissance et mise en œuvre des droits économiques, sociaux et culturels  des femmes, y compris le droit à l'éducation.

Español    English

Le droit de l’enfant au respect de sa culture et de sa langue est consacré par la Convention Internationale relative aux Droits de l’Enfant. C’est un droit fondamental encore trop souvent malmené et peu connu. Que comprend ce droit ? En quoi est-il important dans la vie d’un enfant ? Ce droit est-il respecté en pratique ? Cette fiche a pour objectif de rappeler l’importance, les contours et la portée de ce droit; mais également les conditions et modalités de son exercice dans le cadre scolaire. 

Dans le contexte carcéral, tant le travail que la formation jouent un rôle essentiel dans la préparation de la libération et de la réinsertion dans la société. Un programme d’activités satisfaisant revêt en effet une importance capitale pour le bien-être des détenus, afin qu’ils soient en mesure de passer une partie raisonnable de la journée hors de leur cellule, occupés à des activités motivantes de nature variée, telles des activités de formation et d’éducation. Pour les personnes incarcérées, l’accès au savoir constitue une fenêtre sur le monde. En pratique, la formation en prison reste cependant trop souvent du domaine du privilège. Une proportion importante de la population détenue est pourtant gravement infrascolarisée et les besoins en termes d’éducation sont particulièrement sérieux. Toute prison devrait dès lors s’efforcer de donner à tous les détenus accès à des programmes d’enseignement qui soient aussi complets que possible et qui répondent à leurs besoins individuels tout en tenant compte de leurs aspirations. 

Le droit à l’éducation est consacré par plusieurs instruments internationaux ainsi que par la Constitution belge. Il s’agit d’un droit fondamental encore trop souvent malmené. Que recouvre ce droit ? En quoi est-il important dans la vie d’un enfant ? Ce droit est-il respecté en pratique ? L’objectif de cette fiche est, tout d’abord, de rappeler l’importance du droit à l’éducation. Ensuite, nous verrons à quoi correspond ce droit et quelles sont les exigences requises pour le réaliser. Nous soulignerons également, tout au long de cette fiche, les problèmes que rencontre la réalisation du droit à l’éducation en pratique.

Pages