Erica Murphy - @RTEInitiative
11 Février 2016

Le Right to Education Project a le plaisir d’annoncer la publication d’un Guide en ligne pour contrôler le droit à l’éducation (“Guide”) et de l’Outil de sélection d’indicateurs relatifs aux droit à l’éducation qui l’accompagne (“Outil”).

The Right to Education Project défend depuis longtemps le fait que les droits humains devraient être au coeur du plaidoyer relatif à l’éducation. Et cela parce que l’éducation est un droit humain, pas un privilège que les États peuvent accorder selon leur bon vouloir. Le droit international, régional et national demande aux États de respecter, protéger et mettre en oeuvre le droit à l’éducation. Lorsque les États ne remplissent pas leur obligation juridique (par exemple, l’obligation immédiate d’assurer un enseignement primaire gratuit, obligatoire et de bonne qualité pour tous), ils violent le droit à l’éducation et peuvent être tenus responsables.

Compte tenu du contexte éducatif actuel: 124 millions d’enfants et d’adolescents sont non-scolarisés dans le mondeun quart de tous les enfants vivant dans des zones de conflit ne sont pas en mesure d’aller à l’école; des situations d’urgences sanitaires, tel que l’épidémie du virus Ebola ont conduit 5 millions d’enfants à être déscolarisés; l’implication en hausse du secteur privé dans l’éducation pour faire des bénéfices; la prévalence du travail des enfants, du mariage d’enfants, et de la violence sexospécifique, parmi d’autres obstacles, il y a un besoin évident de s’assurer que les États remplissent leurs obligations en matière de droits humains.

La société civile joue un rôle fondamental dans la responsabilité des États, mais déterminer les violations des droits humains n’est pas toujours facile. Nous savons par expérience qu’utiliser le droit relatif aux droits humains peut être compliqué, technique et plus qu’ardu! Nous souhaitons changer cela grâce à nos Guide et Outil en ligne.  

Nous avons élaboré les Guide et Outil pour démystifier et simplifier le processus de contrôle et aider tous ceux impliqués dans la défense de l’éducation à rassembler des preuves crédibles et pertinentes en utilisant les indicateurs relatifs aux droits humains qui peuvent être ensuite utilisés comme base à partir de laquelle promouvoir le changement, en lien avec le droit et les principes relatifs aux droits humains.

Guide pour contrôler le droit à l’éducation

Le Guide présente, de manière simple, une façon systématique de contrôler l'éducation par le biais d'indicateurs relatifs aux droits humains.

On y présente tout d'abord aux utilisateurs les indicateurs de résultats. Les indicateurs de résultats mesurent l'exercice du droit à l'éducation. Afin de désigner une violation vous devez d'abord pouvoir montrer qu'il y a une privation du droit à l'éducation. Par exemple, si on regarde les taux d'achèvement du cycle primaire (une des mesures de l'obligation à garantir une éducation primaire gratuite et obligatoire) de la Tanzanie en 2010, les données indiquent que vivre dans des zones urbaines (en comparaison à des zones rurales) ont augmenté les chances de  terminer le cycle primaire d’à peine plus de 20% et qu'en appartenant au sous-groupe le plus riche de la population, vous aviez presque deux fois plus de chances que le sous-groupe le plus pauvre de terminer le cycle primaire d'enseignement.

Cependant, des niveaux inégaux d'exercice de ce droit ne sont pas la preuve d'une violation, et cela ne révèle pas grand chose sur les raisons pour lesquelles les privations ou inégalités existent. L'étape suivante, est alors de déterminer si les privations et les inégalités qui ont été identifiées sont le résultat de lois et politiques inexistantes, inadaptées ou inefficaces, ou d'un défaut de mise en oeuvre. Pour ce faire, on va montrer aux utilisateurs comment évaluer l'engagement des États vis à vis du droit à l'éducation et examiner les mesures prises pour faire de cet engagement une réalité.

L'engagement à respecter le droit à l'éducation est mesuré par le biais d'indicateurs structurels. L'engagement nécessite l'adoption de lois et politiques, et l'existence d'institutions basiques. Par exemple, les États peuvent montrer leur engagement en entérinant le droit à l'éducation dans leur constitution ou en ratifiant les traités relatifs aux droits humains. Une absence d'engagement signifie qu'il n'existe pas de volonté ou d'efforts pour mettre en oeuvre le droit à l'éducation.

Alors que la plupart des États s'engagent à respecter le droit à l'éducation, les efforts qu'ils fournissent réellement pour faire du droit à l'éducation une réalité doivent être évalués. Ces efforts sont mesurés à l'aide des indicateurs de processus. Les indicateurs de processus mesurent les efforts d'un État à transformer leurs engagement afin d'atteindre un meilleur exercice du droit à l'éducation. Ils peuvent être utilisés pour évaluer la qualité, la pertinence, l'efficience et l'efficacité des lois et politiques relatives à l'éducation et leur mise en oeuvre, ainsi que les contributions en matière d'éducation, tel que les enseignants, le matériel d'apprentissage, et les infrastructures scolaires. En reliant l'évaluation des efforts de l'État aux privations et inégalités observées précédemment, les raisons pour lesquelles certaines personnes sont privées de leur droit à l'éducation devraient devenir apparentes.

L'étape suivante est d'évaluer l'adéquation des ressources allouées à la mise en oeuvre de lois et politiques identifiées comme contribuant à l'exercice inégal du droit à l'éducation. Cela est souvent dû au fait qu'il n'y ait pas de faute dans les lois et les politiques en elles-mêmes mais les ressources nécessaires pour assurer la mise en oeuvre complète des lois et politiques ne sont pas mises à disposition.

Finalement, la dernière étape est de déterminer si la manière avec laquelle les lois et politiques sont développées et mises en oeuvre est en accord avec les principes de participation, transparence, et responsabilité -tous des éléments importants d'une approche fondée sur les droits humains.

Pour commencer à surveiller, vous pouvez accéder au Guide de suivi, ici: http://www.right-to-education.org/monitoring/

Outil de sélection d’indicateurs relatifs au droit à l’éducation

Le Right to Education Project a développé une banque de plus de 150 indicateurs relatifs aux droits humains pour contrôler tous les aspects du droit à l’éducation. Cependant, il est souvent plus difficile de savoir quels indicateurs sont utiles ou adaptés à l’enjeu contrôlé. C’est pour cela que nous avons développé l’Outil de sélection des indicateurs.

L’Outil est complètement interactif, permettant aux utilisateurs de sélectionner les enjeux qu’ils veulent contrôler. Faire des sélections réduit la liste des indicateurs, ce qui laisse aux utilisateurs une liste d’indicateurs adaptés aux objectifs de contrôle. Chaque indicateur a des informations sur l’interprétation, sur les normes pertinentes relatives aux droits humains, sur l’endroit où trouver les données, et les niveaux de désagrégation suggérés.

L’Outil et le Guide vont de pair. À chaque étape, le Guide explique quels types d’indicateurs il faut utiliser, comment sélectionner les indicateurs pertinents en utilisant l’Outil, où trouver les données et comment interpréter ces données.

L’Outil de sélection d’indicateurs relatifs au droit à l’éducation peut être évalué ici: http://www.right-to-education.org/monitoring/tool

Veuillez noter que: Le Guide, l’Outil et la liste des indicateurs sont en cours d’élaboration. Nous souhaitons que le site spécialisé dans la surveillance vous satisfasse! Nous voulons entendre vos expériences relatives à l’utilisation du Guide et Outil, ce qui a fonctionné et ce qui n’a pas fonctionné, et comment nous pouvons l’améliorer. Dans un futur proche, nous prévoyons aussi de tester les indicateurs, et de développer des indicateurs sur des questions émergentes. Si vous avez des idées sur la façon d’améliorer et de développer le Guide et Outil, ou que vous souhaitez collaborer sur un projet de contrôle, veuillez envoyer un email à: info@right-to-education.org

Marquez vos calendriers!

Le 11 avril 2016 (entre 14h00 et 17h00) nous lancerons officiellement les  Guide et Outil au UCL Institute of Education, à Londres, où nous avons hâte de discuter de l’importance du contrôle du droit à l’éducation dans le contexte du nouvel agenda 2030 relatif à l’éducation avec des organisations de la société civile, des chercheurs et d’autres partenaires fondamentaux travaillant dans le domaine de l’éducation. Suite à une courte présentation des Guide et Outil, il y aura un panel de discussion avec:

  • Dr Kishore Singh (Rapporteur spécial de l’ONU sur le droit à l’éducation, à confirmer)
  • Delphine Dorsi (Coordinatrice exécutive, Right to Education Project)
  • David Archer (Directeur du développement des programmes, ActionAid).
  • Savio Cavalho (conseiller principal, faisant campagne sur le développement international et les droits humains, Amnesty International)

Le panel sera modéré par Dr Kirrily Pells (conférencière en enfance et droits de l’enfant au UCL Institute of Education).

Le Right to Education Project présentera également les Guide et Outil lors de la conférence annuelle de 2016 de la Comparative and International Education Society (CIES), à Vancouver, le 7 mars 2016 à 16h30.  Plus de détails à venir.

-

Erica Murphy est chargée de projet au projet Droit à l'éducation

Commentaires

I am from Pakistan when i m reading about the right of education for every one then one question originate in my mind which is when the Pakistani govt. allow all the institute to starting four year BS program in all the fields of studies then why govt policy making sector think about generating the jobs for all the field of studies .recently i m see the advertisement for the recruitment to the govt teachers in Punjab province in Pakistan for which the qualification required are bs.c and ms.c in the relevant subject so my question where is the right of those student who have the four years bachelor degree. any one who give suggestion to the pakistani govt.

Ajouter un commentaire

(If you're a human, don't change the following field)
Your first name.
(If you're a human, don't change the following field)
Your first name.
(If you're a human, don't change the following field)
Your first name.