Ce rapport examine le bilan mitigé du Sénégal dans ses efforts pour résoudre ce problème au cours de l’année écoulée, depuis qu’un incendie a ravagé une école coranique installée dans une maison délabrée à Dakar, causant la mort de huit garçons. Après cet incendie, le président Macky Sall s’est engagé à prendre des mesures immédiates pour fermer les écoles où les élèves vivent dans des conditions insalubres ou sont exploités par des maîtres qui les forcent à mendier et leur infligent des punitions sévères s’ils ne parviennent pas à rapporter le quota d’argent exigé. Malgré d’importantes avancées sur le plan législatif les autorités n’ont pris que peu de mesures concrètes pour mettre fin à ces abus. Le rapport informe sur la réglementation des écoles coraniques et fait des recommandations.

À la lumière des normes relatives aux droits de l'Homme concernant le droit à l'éducation et de l'objectif de développement durable (ODD) 4, les organisations de la société civile signataires cidessous expriment de sérieuses inquiétudes quant aux implications potentielles de l’étude récemment publiée "Can Education be Standardized ? Evidence from Kenya" (L'Éducation peutelle être standardisée ? Données du Kenya). Nous exhortons les gouvernements et les autres parties prenantes à reconnaître les limites de cette étude, que certains chercheront à utiliser pour justifier l'expansion de l'offre éducative privée à but lucratif et des méthodes d'enseignement scénarisées1 . Il existe des approches bien établies pour relever les défis auxquels sont confrontés certains systèmes éducatifs et nous exhortons toutes les parties prenantes à se concentrer sur les stratégies et les politiques éducatives qui ont fait leurs preuves en matière d'éducation inclusive, équitable et de bonne qualité, et qui contribuent à renforcer l'éducation publique pour toutes et tous.

 

ENGLISH