Notre vision et notre mission

Notre vision est celle d’un monde où les droits de l’Homme sont appliqués dans l’éducation, pour l’éducation, au travers de l’éducation - Un monde où les gens ont le pouvoir de connaître et de faire valoir leurs droits relatifs à l’éducation, et où les responsables doivent rendre des comptes concernant la bonne application de ces droits.

Nous encourageons la mobilisation et la responsabilisation envers le droit à l’éducation et nous construisons des ponts entre les disciplines des droits de l’Homme, de l’éducation et du développement.

Nous générons et partageons des outils de recherche et de mise en œuvre servant à donner plus de pouvoir aux acteurs de l’éducation pour qu’ils puissent promouvoir le droit à l’éducation de droit à cette même éducation.

 

Une initiative de collaboration

Right to Education Project (RTE) a d’abord été fondé en 2000 par le premier Rapporteur spécial de l’ONU sur le Droit à l’Éducation, Katarina Tomaševski, et relancé en 2008 comme initiative collaborative, soutenue par ActionAid, Amnesty International (en anglais uniquement), Global Campaign for Education, Save the Children (en anglais uniquement) et Human Rights Watch.

Ces organisations partenaires constituent le Comité directeur du RTE qui sert d’organe de gouvernance. Il fournit des conseils sur l’orientation stratégique du RTE, y compris sur sa planification stratégique et opérationnelle.

Le Right to Education Project travaille en collaboration avec un large éventail d’acteurs de l’éducation et s’associe à la société civile sur un plan national, régional et international lors de projets spécifiques. Nos activités principales comprennent des travaux de recherche, un partage d’informations, un développement de politiques et d’outils de contrôle, l’encouragement de discussions en ligne et le renforcement des capacités en matière de droit à l’éducation.

Notre travail repose sur le droit international relatif aux droits de l’Homme, afin de de nous assurer de sa mise en œuvre sur un plan national et local. Nous défendons une approchée fondée sur les droits de l’Homme aux procédés et résultats des interventions en matière d’éducation.

Pour la période allant de 2012 à 2014, nous avons défini trois buts stratégiques et trois domaines d’action prioritaires.

 

Les Buts Stratégiques :

  • Construire des ponts en partageant des informations sur le droit à l’éducation.

  • Générer des outils et des analyses pour faire avancer la connaissance et la mise en pratique du droit à l’éducation.

  • Développer les capacités de mise en œuvre du droit à l’éducation.

 

Les domaines d’action prioritaires

  • Le suivi de la situation des droits de l’Homme au moyen d’indicateurs d’éducation.

  • La Privatisation de l’éducation

  • OMD/ EPT et l’agenda post-2015

 

Les Projets en cours

 

  • Le développement d’un guide interactif de contrôle en ligne, utilisant les indicateurs du RTE fondés sur les droits.

  • Le pourvoi d’un soutien technique et le renforcement des capacités du cadre d’action des écoles locales du programme ActionAid de défense des droits à l’école.

  • Les travaux d’analyse des recherches sur les droits de l’Homme commandées par l’Initiative PERI sur la Privatisation de la Recherche dans l’Education, concernant les impacts de la privatisation de l’éducation.

  • Le développement d’une panoplie d’outils sur la privatisation et sur le droit à l’éducation à destination de la société civile en liaison étroite avec la CME (Campagne mondiale pour l’Éducation) et les coalitions nationales de l’éducation.

  • La création d’une communauté virtuelle fondant son approche sur le droit à l’éducation au travers d’un forum de discussion en ligne et d’un blog.

  • La participation aux réseaux et coalitions de la société civile visant l’agenda post-2015.

  • La réalisation d’un cours virtuel sur le droit à l’éducation en partenariat avec Human Right Education Associates (HREA).

  • Les Propositions de formations, de conférences et d’exposés ad hoc sur le droit à l’éducation et les domaines d’action prioritaires de RTE.

 

Pour plus d’informations veuillez consulter notre Plan Stratégique 2012-2014 et notre Bilan Annuel 2012.

Delphine Dorsi – Coordinateur Exécutif

Delphine a rejoint le Right to Education Project en 2012 en qualité de juriste et de charge de communication. Depuis 2014, elle est responsable de la coordination du projet. Delphine a précédemment travaillé à l'UNESCO pour le Programme sur le droit à l’éducation, lui fournissant une compréhension globale et perspective unique sur le droit à l’éducation. Elle a également travaillé avec un certain nombre d'ONG en Europe et en Afrique, y compris : Amnesty International, Save the Children et Defence for Children International. Elle est titulaire d’une maîtrise en droits de l'Homme de l'Université de Strasbourg.

Maria Ron-Balsera – Coordinateur du Plaidoyer et de la Recherche

Dr Maria Ron - Balsera détient un doctorat en éducation de l'Université de Bielefeld , où elle a reçu la bourse Marie Curie. A Bielefeld, elle a travaillé comme chercheur préliminaire sur l’éducation en tant que bien-être et conduit une recherche en collaboration avec l’Institut de l’Education.

Maria est titulaire d'un LL.M en droits de l'h=Homme de l'Université Carlos III de Madrid et d’une maîtrise en sciences des droits de l'homme de LSE. Elle a également passé un an en tant que chercheuse à la Graduate School of Education à l'Université de Berkeley, où elle a reçu le Berkeley-Tulane Bourse pour travailler pour Human Rights Watch au Grands Lacs, Division de l'Afrique.

Maria a de l'expérience dans la recherche et l'analyse des politiques ayant travaillé comme consultante pour le Right to Education Project, la Campagne mondiale pour l'éducation et la Campagne d'Amérique latine pour le droit à l'éducation. Maria a déjà travaillé comme chargée de projet pour le Right to Education Project, en tant que chercheuse pour Human Rights Watch et comme un enseignante du secondaire à Londres.

Erica Murphy – Chargé de Projet

Erica est chargée de projet pour le Right to Education Project depuis Juin 2015. Elle fait partie de l’équipe du Right to Education Project depuis Mars 2013, d'abord comme stagiaire de recherche juridique, puis en tant que consultant. Auparavant, elle a travaillé avec un certain nombre d'organisations des droits de l’Homme, y compris en tant que chargée de communication au sein de la Campagne mondiale pour l'éducation et chercheuse à l'Institut des Droits de l'Homme. Auparavant, elle a passé trois ans à enseigner au Japon. L'objectif actuel de son travail se concentre sur les indicateurs du droit à l'éducation. Elle est titulaire d'une maîtrise en droits de l'Homme de University College London.

Meggan Le Quintrec – Juriste Bénévole

Meggan fait partie de l’équipe du Right to Education Project depuis Juin 2015. Elle est titulaire d'une maîtrise en droit international public de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne et d'un LLM en droits de l'Homme de Queen Mary University of London. Avant d’être juriste bénévole avec le projet Droit à l'éducation, Meggan a été un stagiaire juridique pour le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés en Serbie, puis bénévole au sein de l‘organisation Detention Action à Londres. Au Right to Education Project, Meggan aide notamment à la recherche juridique, le développement et la maintenance du site internet, et le suivi de la réforme juridique en se concentrant sur la privatisation de l'éducation.

 

RTE bénéficie du niveau élevé de connaissances d’un réseau de conseillers. Siégeant à titre personnel, ces conseillers délivrent un avis ou un retour de spécialiste dans des domaines spécifiques du travail de RTE.

Les conseillers de RTE sont :

  • Iain Byrne (Chef par intérim de l’équipe en charge des Droits Economiques, Sociaux et Culturels chez Amnesty International)

  • Fons Coomans (Professeur à la faculté de droit de l’Université de Maastricht, et titulaire de la chaire UNESCO des Droits de l’Homme et de la Paix)

  • Christian Courtis (Spécialiste des droits de l’Homme au BHCDH dans le département des droits économiques et sociaux et des droits de l’Homme).

  • Camilla Croso (Coordinatrice Générale la campagne Latino-Américaine pour le droit à l’éducation et présidente de la campagne mondiale pour l’éducation)

  • David Edwards (Secrétaire Général Adjoint de l’Internationale de l’éducation)

  • Frank Elbers (Directeur général de Human Rights Education Associate).

  • Peter Hyll-Larsen (Consultant Indépendant sur les Droits à l’éducation dans les situations d’urgence)

  • Steven Klees (Professeur à l’Université du Maryland, Directeur du programme d’études des Politiques Internationales en matière d’Éducation).

  • Keith Lewin (Professeur d’Éducation et développement internationaux à l’Université de du Sussex)

  • Angela Melchiorre (Consultante Indépendante en Droits de l’Homme)

  • Kate Moriarty (Consultante indépendante sur l’éducation, les droits de l’Homme et le développement international)

  • Rene Raya (Analyste politique en chef à l’Association Asie-Sud Pacifique pour l’enseignement de base et l’éducation des adultes)

  •  Ignacio Saiz (Directeur Général du centre pour les droits économiques et sociaux)

  • Refat Sabbah (Directeur du centre pour la créativité enseignante en Palestine et titulaire de chaire à la coalition arabe pour EPT)

  • Sheldon Shaeffer (Retraité, ancien Directeur de l’Éducation à UNICEF à New York, Directeur de bureau régional d’éducation de l’UNESCO pour l’Asie et le Pacifique).

  • Salim Vally (Chercheur Senior à l’Université de Johannesburg au sein du Centre pour les droits à l’éducation et le changement de l’éducation)

  • Toni Verger (Professeur à l’université autonome de Barcelone)

  • Duncan Wilson (Chef de projet, programme de santé publique, Open Society Foundation)

Right to Education Project travaille avec des bénévoles, des stagiaires, des consultants.

Toutes les offres seront publiées ici.

Le RTE Project peut remplir sa mission grâce au soutien financier d’ActionAid International, de The Open Society Foundation, du fonds de charité Marple, de la Fondation Jacob et Hilda Blaustein, de la Fondation Banyan Tree, d’Amnesty International, de l’UNESCO, et grâce aux dons anonymes.

Nous avons toujours besoin de plus de soutien pour nous aider à remplir notre mission. N’hésitez pas à prendre contact avec nous si vous souhaitez soutenir notre travail.

Address:  

Right to Education Project 

c/o ActionAid International

33-39 Bowling Green Lane

London, EC1R 0BJ

United Kingdom

Email: Remplissez le formulaire de contact ou info@right-to-education.org